Compagnons d'aventure

COMPAGNONS D'AVENTURE
Chroniques de Science-Fiction, Fantasy et Fantastique (1988-2013).

Extrait :

"Moorcock, qui est l'auteur du remarquable cycle d'Elric le Nécromancien, décevra un peu dans ses ouvrages ultérieurs. Mais sa Saga des runes est un coup de maître qui se suffit à lui-même. Heroic fantasy teintée de science-fiction. Dorian Hawkmoon, chevalier errant sorti tout droit d'un roman médiéval, est la proie du Ténébreux Empire qui espère, en le manipulant, détruire la résistance regroupée autour du Château Airain en Camargue. On suit à travers un monde désertifié, sur lequel planent les sinistres ornithoptères de l'Empire, les pérégrinations du cavalier mélancolique, à la fois fragile et d'une bravoure qui le pousse à tous les sacrifices. Sa part de fragilité même attire la sympathie, alors qu'un Conan n'inspire qu'une admiration nuancée de terreur. Le thème fondamental est la lutte manichéenne entre le Bien et le Mal, entre le Ténébreux Empire, apparemment tout puissant, et une poignée de purs que seule la lumière de l'idéal pourrait faire triompher ; thème qui est aussi celui du Seigneur des anneaux de Tolkien. La naïveté du récit fait cependant songer davantage à la trilogie cinématographique de La Guerre des étoiles. Remarquable surtout, et très séduisante, est l'imprégnation chevaleresque de ce monde parallèle. Fort marqué par les légendes celtiques, et en particulier par la quête du Graal figuré ici par le fabuleux Bâton runique, Moorcock construit en toute liberté un opéra fabuleux où alternent la douceur de la noble dame à sa haute fenêtre, le fracas des batailles et les sombres arcanes de la magie. Mais sous ce suprême affrontement se devine aussi la référence à un proche passé historique : l'ombre nazie s'étendant sur le monde libre. Pied-de-nez à ses compatriotes ? Moorcock fait de la "Granbretanne" le siège du Ténébreux Empire !"

 

Introduction et sélection des textes :
Arnaud de la Croix.
En couverture : "Psychosphère", de Ferry C.

Editions SAMSA
Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises,
Bruxelles, 2015.